Facebook events

Protégez votre santé, améliorez votre qualité d’air intérieur.

Protégez votre santé, améliorez votre qualité d’air intérieur.
Bureau en intérieur

Protégez votre santé, améliorez votre qualité d’air intérieur.

Le propre ne sent rien. Lorsque vous avez une maison qui sent bon, ceci ne signifie pas toujours que l’air intérieur de cette maison est sain.

L’utilisation de produits destinés à parfumer l’intérieur, les produits ménagers, et l’humidité peuvent dégrader la qualité de l’air intérieur. Assainir l’air de la maison est essentiel pour la santé de toute la famille.

Une exposition répétée et durable, même à des doses de polluants très faibles, peut aggraver ou être à l’origine de pathologies chroniques ou de maladies graves (maladies et allergies respiratoires, hypersensibilité bronchique, diminution de la capacité respiratoire, cancers…). Difficiles à étudier, ces effets apparaissent longtemps après l’exposition et la détermination du ou des polluants responsables est souvent complexe.

Si vous avez souvent des problèmes des voies aériennes de type ORL ou que vous avez des allergies, vous pouvez bénéficier, sur prescription médicaled’une enquête sur la qualité de l’air à votre domicile, effectuée par un conseiller médical en environnement intérieur (CMEI).

Les 4 grandes origines des polluants

Il existe 4 sources principales des polluants présents dans votre intérieur :

  • Poêle et cheminées, Ventilation et climatisation mal entretenu, chaudière. Toutes ces installations doivent être bien entretenues et disposer d’une bonne maintenance.
  • Isolant, revêtements, peintures vernis colles, ameublement, textile, tissus, matelas. Ils peuvent dégager de très nombreux composés organiques volatils (COV) mais aussi des particules fines.
  • Produits d’entretien, de toilette, parfums, bougies, animaux de compagnie, bricolage. Ils diffusent dans l’atmosphère des COV, gaz, odeurs, des particules fines (PM) ainsi que des allergènes.
  • Gaz d’échappement, activités industrielles, activités agricoles, pollens.. Ces polluants couvrent tout le spectre du possible, des particules fines aux composés organiques volatils.


Les actions conseillées :

Aérez 10 minutes matin et soir lorsque l’activité humaine est moins forte. Cette aération permet de renouveler l'air ambiant, élimine les polluants de l'air intérieur et réduit le niveau de dioxyde de carbone.

Laissez libre les passages d’air, les dessous de portes, les entrée d’air ainsi que les bouches d’extraction d’air

Evacuez l’humidité excessive, maintenez une hygrométrie (taux d’humidité) comprise entre 40 et 60%

Nettoyez la maison en évitant si possible les produits chimiques, la vapeur et l’eau très chaude peuvent souvent suffirent.

Ventilez après avoir cuisiné, après avoir fait le ménage, bricolé et même pris un bain ou une douche.

Les actions déconseillées :

Faire brûle de l’encens chez soi et allumer des bougies. La combustion des bougies ou de l’encens produit de très nombreux polluants, des particules fines, des composés organiques volatils (COV), du formaldéhyde…

Installer des plantes qui produisent des pollens allergisants. De plus les produits de traitement, les pesticides et les engrais sont aussi nocifs pour votre santé.

Rentrer dans son logement du mobilier, des moquettes avec une mauvaise classification « Emissions dans l’air intérieur »

Ne pas utiliser de préférence les produits comportant un label environnemental de qualité.

Pour aller plus loin :

Le purificateur d’air peut être une solution complémentaire pour se protéger et protéger ses proches.

Ses filtres médicaux HEPA 13 ou HEPA 14 éliminera les particules fines (PM 2.5) et son charbon actif à haute densité adsorbera les composés organiques volatils (gaz et odeurs).

L'air passe ainsi dans une succession de filtres à haute efficacité qui élimine tous les composants nocifs pour votre organisme.

Vous pourrez le choisir selon vos sensibilités, celles de votre entourage et la disposition de vos lieux de vie.